"Seul l'acte librement accompli rend libre"

Dialogues avec l'ange - Gitta Mallasz

Il n’est pas seul, mais il agit comme s’il l’était. Une nuit, il se met à creuser un trou sous son siège. ses voisins se mettent à hurler : «Es-tu devenu fou ? Tu veux nous faire couler tous ?»

Sur un ton détaché, il leur répond :

«je ne comprends pas ce que vous voulez ; ce que je fais ne vous regarde pas. Ma place je l’ai payée. C’est sous mon siège à moi que je creuse».